L'intérêt de l'enfant, les valeurs des parents

L’Abracad’article : les gros mots

Parent ou nounou, vous avez certainement un jour été dérouté(e) par les gros mots de votre enfant ou de celui dont vous vous occupez. Cela commence vers l’âge de 2 à 3 ans, pourquoi ?

Entre 2 et 3 ans, l’enfant vit une étape de son développement très importante.

Il maîtrise de mieux en mieux le langage. C’est l’âge de l’affirmation de soi, de l’opposition, pour signifier à l’adulte qu’il grandit. Il est aussi en pleine acquisition de la propreté. De ce fait, les enfants adorent tous les mots comme caca boudin, pipi, caca, zizi… et les premiers gros mots sortent de leur bouche sans qu’on s’y attende !

Mais voilà, plus les enfants grandissent, plus les mots deviennent grossiers, voire agressifs.

Il faut bien avoir en tête que l’enfant répète ce qu’il entend à la maison et surtout à l’école.

Plus l’enfant est jeune, plus il ignore la signification des gros mots qu’il prononce. Au fur et à mesure qu’il grandit et constate la réaction de l’adulte qui va le gronder, se fâcher, il comprend et sait qu’il brave l’interdit. Et plus l’adulte accordera d’importance à ces petites provocations, plus il en abusera.

Comment réagir ? Certains vous diront de les ignorer, d’autres d’expliquer et d’autres encore de les sanctionner. Pas facile de s’y retrouver! Néanmoins voici quelques pistes :

  • Expliquez-lui si possible la signification des gros mots qu’il prononce (surtout quand il est petit) ;
  • Dites-lui si un mot (blessant ou insultant) vous choque plutôt que le gronder ou le punir d’emblée ;
  • Choisissez les mots que vous estimez totalement interdits et ceux que vous admettez éventuellement ;
  • Soyez ferme une fois les interdits posés;
  • Fabriquez ou utilisez une boîte « spéciale gros mots » . Quand l’enfant prononce un gros mot, demandez-lui de l’écrire sur un papier et de le placer dans la boîte. Le gros mot se retrouve ainsi enfermé à tout jamais…
  • Instaurez une minute « gros mots »: autorisez-lui une minute pour débiter les grossièretés qu’il souhaite. Passé ce délai, les gros mots ne sont plus autorisés;
  • Laissez-le s’exprimer librement en dehors de votre présence ;

Le meilleur moyen pour que l’enfant ne dise pas de gros mots, c’est d’éviter d’en utiliser soi-même car l’enfant imite l’adulte ! Mais on ne peut pas tout contrôler ! Surtout ce qu’il entend à l’école, à la télé, avec ses copains… Expliquez-lui que ce ne sont pas des mots qui se disent car c’est grossier, méchant, ou tout simplement impoli.

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. Pour s'opposer à ce dépôt vous pouvez cliquer ici.