L'intérêt de l'enfant, les valeurs des parents

L’abracad’Actu : le cerveau extraordinaire de l’enfant

Grâce aux découvertes extraordinaires en neurosciences et aux travaux de Catherine Gueguen, pédiatre expérimentée, nous connaissons aujourd’hui le fonctionnement très particulier du cerveau de l’enfant.

En effet, avant l’âge de 5 / 6 ans, le cerveau de l’enfant, immature et très fragile, n’est pas capable de contrôler ce que l’on nomme les « tempêtes émotionnelles ». L’enfant est dominé par son cerveau archaïque ce qui le conduit à réagir dans l’instinct car son cerveau supérieur, celui qui permet de raisonner et analyser, n’est pas encore mature.

Ainsi, s’il ressent de la colère, de la peur ou de la surprise, il va d’instinct attaquer (mordre, taper), fuir ou bien se figer. Il vit ses émotions intensément, sans filtre, il ne parvient pas à les canaliser.

Cela signifie que l’enfant ne peut pas se calmer seul. D’après Catherine Gueguen : « Quand il est laissé seul face à ses émotions de tristesse, de colère, de peur, son amygdale cérébrale active la sécrétion de molécules de stress du cortisol, de l’adrénaline, qui en quantité importante peuvent être toxiques pour le cerveau et l’organisme. »

Quand le stress devient trop important et quand il dure dans le temps, une hormone du stress, le cortisol, peut détruire certains neurones indispensables pour la mémoire, la gestion des émotions ou encore les compétences relationnelles.

Si l’adulte (parent, enseignant, professionnel petite enfance, etc.) est empathique, à l’écoute de l’enfant, s’il met des mots sur les émotions de l’enfant, que ces émotions soient positives ou négatives (joie, colère, tristesse, peur, angoisse…), il apaise une partie du cerveau de l’enfant et lui permet ainsi de gagner en maturité.

Dans un cercle vertueux, plus un adulte est bienveillant et empathique avec un enfant, plus ce dernier devient lui-même empathique et bienveillant.

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. Pour s'opposer à ce dépôt vous pouvez cliquer ici.