L'intérêt de l'enfant, les valeurs des parents

L’Abracad’Actu : mon enfant bégaie

Le langage se construit progressivement chez les enfants mais pas de manière fluide pour tous. Il arrive que certains enfants se mettent à bégayer. Faut-il s’en inquiéter ?

Le bégaiement est un trouble qui commence généralement entre 2 et 5 ans, il est alors considéré comme une étape.

En effet, c’est une période importante pendant laquelle le vocabulaire de l’enfant s’enrichit à très grande vitesse. Alors, il arrive que l’enfant bute sur un mot, hésite, se reprend. Chez ces enfants d’âge préscolaire, le bégaiement est transitoire, c’est-à-dire qu’il y aura une récupération naturelle, sans intervention.

75 % des bégaiements cessent spontanément.

Parmi les 25 % des enfants qui bégaient sur une période plus longue, seulement 1 %  resteront bègues.

Les origines du bégaiement peuvent être :

  • D’ordre biologique : les garçons seraient plus concernés que les filles
  • D’ordre génétique : plusieurs membres de la famille bégaient

Certains facteurs favorisent ou déclenchent le bégaiement :

  • Des exigences éducatives parfois trop élevées au niveau du langage ou de la propreté.
  • Un changement d’école, un déménagement, une séparation, la naissance d’un bébé…

Comment aider l’enfant ?

  • Parler lentement et simplement
  • Réduire un temps le niveau des exigences éducatives
  • Prendre le temps d’écouter l’enfant sans l’interrompre
  • Ne pas demander à l’enfant de répéter ni de faire des efforts pour prononcer (« redis moi ça sans bégayer… »)
  • Lui proposer un mot qui accroche afin de relancer son discours
  • Être disponible, lui donner le temps de finir sa phrase sans parler à sa place.
  • Rassurer l’enfant

Si le bégaiement persiste après l’âge de 6 ans, il est préférable d’en parler au pédiatre qui prescrira certainement une prise en charge spécialisée en orthophonie.

 

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. Pour s'opposer à ce dépôt vous pouvez cliquer ici.